Ajay Ranganathan

ajay-ranganathan-dr

Né en France de parents indien et polonais, Ajay Ranganathan a toujours baigné dans une atmosphère cosmopolite, sans doute à l’origine de son besoin de connaître toujours plus de musiques et de musiciens.

Il joue régulièrement dans deux ensembles : les Contre-Sujets (répertoire baroque) et les Caractères (répertoire baroque et contemporain), et a joué avec la Symphonie des Lumières (Haydn, Mozart sur instruments d’époque), ou l’Orchestre Français des Jeunes baroque ; il est un habitué des Festes Baroques en Terres de Graves et de Sauternais, festival bordelais de musique baroque.

Ajay forme par ailleurs avec ses deux frères Théo et Ravi un trio piano-violon-violoncelle, avec lequel il explore le répertoire romantique et celui du début du vingtième siècle. Cette formation a reçu plusieurs distinctions lors de concours nationaux.

Il rencontre de grands maîtres du violon en musique carnatique (musique classique de l’Inde du Sud), V.V. et L. Subramaniam. Il s’intéresse aussi à la musique du nord de l’Inde, dite Hindustani, avec Patrick Moutal. L’étude de cette musique indienne, où une grande part de la création est basée sur l’improvisation, est déterminante dans son approche globale de la musique.

Il étudie aujourd’hui au CNSMD de Paris dans la classe de violon baroque de François Fernandez, avec qui il obtient la Licence en 2014. Lors de master classes, il côtoie des personnalités comme Amandine Beyer, Pierre Hantaï, ou Christophe Coin, qui contribuent au développement de sa personnalité musicale. Il est régulièrement soutenu par le Lions Club et est un des deux premiers lauréats de la fondation Royaumont.