L’équipe

Raphaël de Angelis

Raphaël de Angelis

Directeur artistique

Metteur en scène et comédien

 

Cécile Messineo

 

Cécile Messineo

Metteur en scène et comédienne

 

Brice Cousin

 

Brice Cousin

Metteur en scène et comédien

 

Christian Dupont, metteur en scène et comédien

 

Christian Dupont

Metteur en scène et comédien

 

 

 


Les comédiens

Tamara Al Saadi
Vladimir Barbera
Nastasia Berrezaie
Kim Biscaïno
Valentin Boraud
Alain Carbonnel
Paula Dartigues
Anthony Diaz
Adrien Guitton
Maëva Husband
Linda Massoz
Nicolas Orlando
Romane Portail
Adriano Saleri
Florian Satche
Boris Trouplin
Maxime Vambre

Tamara Al Saadi

Après une licence de sciences-politiques, en 2007, Tamara Al Saadi commence sa formation professionnelle de comédienne d’abord au Vélo Volé sous la direction de François Ha Van puis à l’école du jeu sous la direction de Delphine Eliet où elle est dirigée par Laurent Poutrenaux, Nicolas Bouchaud, et Christophe Patty… A sa sortie d’école, elle écrit, met en scène et joue dans Pièce d’Identité au Festival d’Aurillac. En 2010,  on la voit dans l’Enjeu de Delphine Eliet au 104, période durant laquelle elle crée la compagnie Entre les Lignes, ainsi que Chrysalide pièce qu’elle écrit et met en scène au Théâtre de l’Opprimé en 2011 puis au festival d’Avignon en 2012. Elle est également engagée au CNSAD dans le cadre de l’atelier Nomade où elle joue sous la direction de Marie-Christine Mazzola et Roland Timsit. En 2013, elle joue dans Kids mis en scène par Sophy-Clair David au Théâtre de l’Opprimé, et débute sa collaboration avec le Théâtre de l’Éventail en jouant dans Le Petit Chaperon Rouge par Brice Cousin et Cécile Messineo. Cette même année, on la voit également dans Ceux qui tombent par Camille Davin au Théâtre de la Loge puis au Lucernaire. En 2014, parallèlement à son travail sur Tu trembles de Bruno Allain mis en scène par Marie-Christine Mazzola, elle rencontre Arnaud Meunier qui l’invite à participer à la mise en lecture du tigre du Bengale au Zoo de Bagdad de Rajiv Joseph aux Bouffes du Nord.

Vladimir Barbera

Vladimir Barbera

Vladimir Barbera est un comédien franco-italien. Il joue en français, en italien et en anglais.

Après avoir suivi, entre 2006 et 2008, plusieurs formations de théâtre à Milan, sa ville natale, notamment au Teatro Libero et au Campo Teatrale, il décide de continuer sa formation en France en intégrant en 2009 le conservatoire de Bobigny, en banlieue Parisienne.

Un an plus tard, il est reçu à L’Académie, école supérieure professionnelle de théâtre du limousin, sous la direction de Anton Kousnetzov, où il travaille avec plusieurs metteurs en scène comme Christian Colin, Jean Claude Fall, Pierre Pradinas et des comédiens comme Georges Bigot, Tania Pikhonina, Vera Ermakova. En 2013, il obtient le diplôme national supérieur professionnel de comédien.

À partir de septembre 2013, il participe en temps que comédien à plusieurs créations au Théâtre de L’Union de Limoges :

  • Les Décembristes Saint Petersbourg 1825 mis en scène par Vera Ermakova et Eric Dacosta, qui sera aussi joué en Russie au théâtre Pouschkine de Pskov et au théâtre Mali de Saint Petersbourg
  • La visite de la vieille dame de Friedrich Dürrenmatt mis en scène par Paul Golub
  • Scènes de vie au 20ème siècle d’après Grand Peur et Misère du IIIe Reich de Bertolt Brecht mis en scène par Pierre Pradinas.

En 2014, il interprète le rôle d’Eraste dans Monsieur de Pourceaugnac mis en scène par Raphaël de Angelis avec le Théâtre de l’Eventail.

Nastasia Berrezaie

Nastasia Berrezaie

Nastasia Berrezaie obtient en 2009 le Diplôme d’Etudes Théâtrales (DET) qu’elle a préparé dans le Cycle d’Enseignement Professionnel Initial Théâtre (CEPIT) au Conservatoire d’Orléans sous la direction de Christophe Maltot puis Fabrice Pruvost, puis au Conservatoire de Tours sous la direction de Philippe Lebas.

En 2010, elle participe à la création d’Othello de William Shakespeare dirigée par Thierry Falvisaner et elle est soliste dans l’opéra d’Isabelle Aboulker, Les enfants du levant, dirigé par Pierre-Marie Dizier.

Depuis 2011, elle est comédienne au sein du Théâtre de l’Éventail dans La Jalousie du Barbouillé et Le Médecin volant mis en scène par Raphaël De Angelis. Elle participe en 2012 à la création du 1er spectacle jeune public de Cécile Messineo et Brice Cousin Le Petit Chaperon rouge, puis en 2015 au Chat Botté.

Kim Biscaïno

Kim Biscaïno

Kim Biscaïno est une comédienne d’origine canadienne.

Elle commence sa formation dans sa ville natale de Vancouver au TOOBA physical theater school (2002-2004) où elle étudie le mime corporel avec Dean Fogel et le masque et le clown avec Gina Bastone. En 2004, elle vient en France où elle suit les cours d’initiations à l’école Jacques Lecoq avec Jos Houden, Christophe Marchant et Jason Turner.

En 2005, elle crée avec d’autres élèves la Compagnie internationale de l’escalier. Ensemble, ils créent deux spectacles : The sole companion dans le cadre du festival Finge d’Édimbourg en Ecosse et PATATES : histoires de potager. De 2005 à 2008, elle suit les cours d’art dramatique au conservatoire du 15e arrondissement de Paris.

En 2008, elle intègre le groupe 39 de l’école supérieure d’art dramatique du TNS où elle travaille avec Julie Brochen, Laurence Mayor, Gildas Milin, Jean Jourdheuil, Jean-Pierre Vincent, Bernard Chartreux, Claude Regy, Valère Novarina, Krystian Lupa, Cédric Aussir (radio france culture), Marc Proulx (jeu masqué) et Françoise Rondeleux (chant). Dans le cadre de sa formation, elle joue, en deuxième année, dans Faust d’après Goethe mis en scène par Hugues De La Salle puis, en troisième année, dans Rien n’aura eu lieu de Kevin Keiss d’après Fuente Ovejuna de Lope de Vega mis en scène par Amélie Enon.

En 2012, elle est embauchée par Jean-Pierre Vincent pour jouer dans Cancrelat de Sam Holcroft (création au Théâtre ouvert, Paris 2012) et Black Rainbow deet mis en scène par Kassia Aleksik (théâtre national de Pristina, Kosovo 2012). Elle joue également dans Œdipe à Colone de Sophocle mis en scène par Elisabeth Marie (Taps Gare, Strasbourg, Théatre Berthelot, Montreuil et à Athènes, Grèce 2012-13) et créé avec la Compagnie Rêvages, Les Avides : cabaret thérapeutique 2013-14.

Avec le Théâtre de l’Éventail, elle joue régulièrement dans Le Médecin malgré lui (Géronte) et a participé à la création de Monsieur de Pourceaugnac en 2014 dans le rôle de Oronte.

Valentin Boraud

VALENTIN-BORAUD

Valentin Boraud intègre le Conservatoire d’Orléans en 2004 sous la direction de Christophe Maltot.

En 2008, il joue dans Ars écrit par Lazare Herson Macarel et mis en scène par Léo Cohen Paperman. En 2009, il joue dans Petit et Grand d’après Hans C.Andersen, mis en scène par Léo Cohen-Paperman et dans L’enfant meurtrier écrit et mis en scène par Lazare Herson Macarel, programmé au festival Impatience organisé par le Théâtre de l’Odéon.

La même année, il est membre fondateur du Festival du nouveau Théâtre Populaire. Il y jouera notamment Roméo, dans Roméo et Juliette, Camille Desmoulin dans La mort de Danton, Banco dans Macbeth, Iago dans Othello, Hamlet dans Hamlet. En 2010, il joue dans La coupe et les lèvres d’Alfred de Musset, mis en scène par Jean-Pierre Garnier. En 2012, il joue dans Platonov mis en scène par Benjamin Porée au Théâtre de Vanves puis au Théâtre de l’Odéon en 2014. Il créé La Trilogie du revoir au Festival In d’Avignon en 2015.

Depuis 2009, il est comédien au sein du Théâtre de l’Éventail dans La Jalousie du Barbouillé et Le Médecin volant de Molière et dans L’Homme aux semelles de vent.

Alain Carbonnel

Formé tout d’abord au conservatoire de Marseille sous la direction de Christian Benedetti, Alain Carbonnel travaille avec la Cie Noëlle Casta jusqu’en 2003 et avec Nicole Chazel au Théâtre Carpe diem à Marseille jusqu’en 2004. Il poursuit sa formation au Théâtre National de Strasbourg (TNS) de 2004 à 2007 (Groupe 36) où il travaille avec Stéphane Braunschweig, Pavel Miskiewitch, Jean-Christophe Saïs, Christophe Rauck, Jean-Yves Ruf, Matthieu Roy, Jean-François Peyret, Marie Rémond, Yann-Joel Collin et Alain Françon. Après le TNS, il travaille avec Anne-Laure Liégeois dans Edouard II de Marlowe, Joël Dragutin dans On ne badine pas avec l’amour de Musset, Pierre Ascaride dans Les communistes, propos recueillis par Wajdi Mouawad, Bruno Freyssinet et William Nadylam dans Stuff Happens de David Hare, Frédéric Sonntag dansToby ou le saut du chien, Atomic Alert, Sous-contrôle, Figures et mythes de George Kaplan de Frédéric Sonntag, Myriam Zwingel dans T’es toi de Myriam Zwingel, William Mesguich dans La Vie est un songe de Calderon, François Rancillac dans Le Roi s’amuse de Victor Hugo, Jacques David dans Anne-Marie de Philippe Minyana.
Parallèlement, il s’intéresse à la mise en scène et signe avec Marie-Aurélie Fassino Arkinian, sa première mise en scène Couple ouvert à deux battants de Dario Fo, en 2001 à l’Athanor théâtre à Marseille. En 2010, il met en scène La Folle allure de Christian Bobin présenté tout d’abord au Cab’Art Bey en avril 2010 sous forme de maquette, puis aux Arènes de Nanterre le 1er Septembre 2011 dans sa forme définitive. En 2013, il met en scène en scène Barbe-bleue, espoir des femmes de Dea Loher, spectacle joué au Théâtre 13 pour la finale du Prix Théâtre 13 jeunes metteurs en scène. Il intègre le Théâtre de l’Éventail en 2013 pour Le Petit Chaperon Rouge dans le rôle du Loup, qu’il joue en alternance avec Brice Cousin. Quand il ne joue pas, il assure la régie du spectacle.

Paula Dartigues

Paula Dartigues

Paula Dartigues est entrée au Conservatoire d’Art Dramatique d’Orléans en 2006 sous la direction de Christophe Maltot puis sous la direction de Fabrice Pruvost où elle obtient son D.E.T en 2010.

Depuis, elle a joué le rôle de Desdémone dans L’Othello de Jean Vautier mis en scène par Thierry Falvisaner, et a participé à Tu connais la nouvelle à Clin d’oeil à Saint-Jean-de-Braye. Elle participe également à de nombreux ateliers théâtres en tant qu’intervenante dans différents lycées de la région Centre.

En janvier 2013, elle est costumière-habilleuse pour la création des Eaux Lourdes de Christian Siméon mis en scène par Thierry Falvisaner et sera habilleuse un an plus tard au Théâtre d’Orléans avec la Comédie Française sur La visite de la vielle dame. Elle renouvellera plusieurs fois l’expérience au Théâtre d’Orléans.

En septembre 2014, elle joue le rôle de Julie pour Monsieur de Pourceaugnac mis en scène par Raphaël de Angelis avec le Théâtre de l’Éventail.

Depuis janvier 2015, elle suit une formation Greta de costumière à Paris au Lycée Paul Poiret.

Anthony Diaz

Anthony-Diaz

Anthony Diaz a suivi la formation de comédien à l’EPSAD (Ecole Professionnelle Supérieure d’Art Dramatique) de Lille, dirigée par Stuart Seide, où il a eu la chance de travailler avec des metteurs en scène tels que : Marc Paquien, Gildas Milin, Gloria Paris, Anne Delbée, Bernard Sobel, Stéphanie Loïk, Stuart Seide… Il a parallèlement  participé à un stage autour de l’art de la marionnette, au sein de l’École Nationale Supérieure des Arts de la Marionnette de Charleville-Mézières et a perfectionné son jeu masqué avec Guy Freixe. En 2005, il devient cofondateur de la Cie A Kan la Dériv’. En 2011, il a parcouru les routes de France avec le spectacle Sens-toi sans toit en tant que comédien-marionnettiste. Depuis 2013, il est comédien dans Le Médecin malgré lui, mis en scène par Raphaël de Angelis.

Adrien Guitton

Adrien Guitton a commencé le théâtre à l’âge de 13 ans aux Ateliers Jeunesse de l’Ecole Florent, où il a rencontré Julien Delbès et Assane Timbo. À 18 ans, après un bac scientifique, il décide de suivre le parcours professionnel de l’Ecole Florent qui le fait travailler avec Bruno Blairet, Jean-Pierre Garnier, ou encore Benoit Guibert.

À 21 ans, il rentre à l’ESCA (Ecole Supérieure de Comédiens par Alternance) à Asnières, où il peut alors travailler sous la direction de Nicolas Briançon, Stéphanie Loïk, Jean-Louis Martin-Barbaz, ou encore Hervé Van der Meulen. Il travaille aussi comme metteur en scène, en commençant à 20 ans avec une traduction et adaptation d’une pièce qu’il a traduite de Yukio Mishima.

En 2016, il met en scène Une saison en enfer d’Arthur Rimbaud, pour trois acteurs. Il travaille actuellement sur L’aile déchirée ou le meurtre de l’Espoir, une pièce qu’il a écrite.

Au sein du Théâtre de l’Éventail, il joue régulièrement dans Le Médecin malgré lui.

Maëva Husband

MAEVA HUSBAND

Maëva Husband s’est formée au conservatoire d’Orléans (avec Jean-Claude Cotillard,Niseema Theillaud) puis à l’ESAD-Paris (avec Alan Boone, Marc Ernotte, Eugène Durif, Sophie Loucachevsky, Nicolas Bouchaud, Michel Didym, Stéphane Brizé, Christophe Patty, Eric Frey…) dont elle sort en 2008.

Elle co-fonde ensuite le groupe LA gALERIE avec lequel elle joue notamment dans Léonce et Lena de Georg Büchner (Théâtre Le Marais – Théâtre de l’Iris (Lyon) – L’épée de bois à la Cartoucherie de Vincennes), Atteintes à sa vie de Martin Crimp (Théâtre de Bourg en Bresse -Théâtre de Vanves), Marie Tudor de Victor Hugo (Théâtre de Bourg en Bresse) et Vivipares de Céline Champinot (Théâtre de la Loge).

Elle travaille également avec la Compagnie La Déferlante dans Les Gueuses, spectacle de rue médiéval, ainsi qu’avec la Compagnie A Vrai Dire dirigée par Vincent Ecrepont, dans Les Interrompus (Théâtre de l’Entrepôt, festival Off d’Avignon – L’avant scène à Colombes – Comédie de Picardie).

Elle pratique aussi le chant, la danse et l’acrobatie et participe à des projets au cinéma.

Depuis 2014, avec le Théâtre de l’Éventail, elle est Julie dans Monsieur de Pourceaugnac mis en scène par Raphaël de Angelis.

Linda Massoz

Linda Massoz

Linda Massoz se forme pendant 3 ans à l’atelier théâtre Frédéric Jacquot à Paris. Elle a été également formée à la commedia dell’arte par Luis Jaime Cortes, Irène Bicep, Catherine Ferri et Susana Lastreto.

Elle travaille ensuite avec différents metteurs en scène, notamment dans Les trompettes de la mort de Tilly, mis en scène par Erick Vayn, La double inconstance de Marivaux, mis en scène par Frédéric Jacquot, La ronde de Schnitzler, mis en scène par Naïma Berkane, Closer de Patrick Marber, mis en scène par Clémence Le Helloco,  Les éclaboussures, création collective mise en scène par François Lanel et Un bureau en forêt d’Alexis Baatsch, mis en scène par Philippe Morier-Genoud.

Elle participe également à des laboratoires de recherches : avec Cyril Teste (Théâtre Gérard Philipe à Saint-Denis), les chantiers jeunes écritures (ENSATT), Célie Pauthe (Théâtre national de la Colline), Krystian Lupa (c.c Suisse).

Elle travaille par ailleurs à France Culture dans différentes fictions radiophoniques avec Michel Sidoroff et Myron Meerson. Au cinéma, elle tourne, entre autres, dans Histoires de sang, de Rodolphe Bonnet, Les Lyonnais d’Olivier Marchal, Road nine de Sébastien Rossi.

Avec le Théâtre de l’Éventail, elle joue dans Le Médecin malgré lui ainsi que dans La Jalousie du Barbouillé et Le Médecin volant, pièces de Molière mises en scène par Raphaël de Angelis.

Nicolas Orlando

Nicolas Orlando

Nicolas Orlando se forme aux ateliers de l’Ecole du Théâtre National de Chaillot et à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre (Ensatt).

Au théâtre, il a travaillé avec Bernard Sobel, Aziz Kabouche, Abbès Zahmani, Denis Moreau, Randal Douc. A l’Opéra, il a joué pour Richard Brunel.

En 2007, il créé la Compagnie du Kali d’Or avec laquelle il met en scène Si ce n’est toi d’Edward Bond ainsi que plusieurs lectures et performances. Depuis 2010, il travaille également en collaboration avec l’auteur Philippe Gauthier (Ed. L’Ecole des Loisirs – Prix 2010 de la pièce jeune public).

Avec le Théâtre de l’Éventail, il est comédien dans Le Médecin malgré lui et participe à la création de la version comédie-ballet de Monsieur de Pourceaugnac.

Romane Portail

Romane-Portail

Romane Portail suit une formation au Conservatoire d’Orléans puis, elle intègre l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre en 2003 où elle travaille entre autres avec Christian Schiaretti, Christophe Perton ou Silviu Purcarete.

En 2006, elle écrit, met en scène et interprète le spectacle musical Juste un toit. En 2007, elle joue dans Cancan-Circus, un spectacle mêlant théâtre et cirque contemporain. En 2008 et 2009, elle joue dans L’Ingénu de Voltaire, mis en scène par Arnaud Denis. En 2010 et 2011, elle joue dans Les Femmes savantes, pièce également mise en scène par Arnaud Denis.

A la télévision, elle a joué entre autres dans La belle endormie sous la direction de Catherine Breillat, puis dans Louis XV le soleil noir, un docu-fiction où elle interprétait le rôle de Madame de Pompadour.

Depuis 2010, elle est comédienne au sein du Théâtre de l’Éventail dans La Jalousie du Barbouillé et Le Médecin volant ainsi que dans Le Médecin malgré lui.

Adriano Saleri

Adriano Saleri

Adriano Saleri est un comédien italien. Après avoir débuté en 1998, dans le spectacle Il giardino d’infanzia di Riki de David Grossman, mis en scène par Stefano Viali, il obtient en 2005 le diplôme d’acteur qu’il a préparé durant trois ans au Centre Expérimental de Cinématographie de Rome, où il travaille notamment avec Lina Wertmuller, Giancarlo Giannini et Paolo Sorrentino. Il se perfectionne ensuite en suivant des séminaires avec Mamadou Dioume, Jean-Paul Denizon, Duccio Bellugi Vannuccini (Théâtre du Soleil) et Marcello Magni (Complicité).

Au théâtre, il travaille avec Pierpaolo Sepe, Sergio Pierattini, Emanuela Giordano, Piero Maccarineli. Récemment il joue en langue russe dans le spectacle Le nez de Shostackovic d’après Gogol, mis en scène par Peter Stein au Théâtre de l’Opéra de Rome. A la radio, il a fait des dramatiques radiophoniques pour Radio 3, mis en scène par Sergio Pierattini. A la télévision, il a joué entre autres dans des séries télévisées comme Distretto di polizia 6, La squadra 8 et Romanzo criminale – La série. En 2010, il joue dans le film Venti Sigarette d’Aureliano Amadei (Prix Premio Controcampo Italiano Mostra de Venise 2010), puis dans Una sconfinata giovinezza de Pupi Avati.

En 2013, il adapte, avec Raphaël de Angelis, Le Médecin malgré lui dans une version bilingue franco-italienne. Depuis, il est comédien dans la version bilingue (Il Medico per forza) qui a été jouée à Milan, Florence, Pise, Palerme, Noto, Naples et Rome.

Il peut jouer en italien, français, anglais et russe.

Florian Satche

Florian Satche a étudié la batterie à l’école Agostini, au Conservatoire d’Orléans et dans le cursus jazz du Conservatoire d’Aubervilliers la Courneuve, avec François Laizeau. Durant cette période, il se forme grâce à de nombreux stages auprès de Steve Colman, Joëlle Léandre, Louis Sclavis, André Ceccarelli, Sylvain Cathala, Stephane Payen ou encore Elise Dabrowski.

Il est l’un des membres actifs et fondateurs du Tricollectif au sein duquel il participe à de nombreuses formations. Il est ainsi batteur des groupes Marcel & Solange, TOONS, Petite moutarde, quartet de Théo Ceccaldi , Quelle Sauce, L’orchestre du Tricot, Atomic Spoutnik, etc. Il aborde également de nombreuses disciplines artistiques en écrivant ou co-écrivant des musiques pour le théâtre, et la danse, mais aussi pour les arts visuels et la peinture dans le cadre de performances artistiques.

Prix de groupe au tremplin de la Défense en 2011 puis Lauréat Jazz Migration en 2013 avec Marcel et Solange, Florian obtient le prix du meilleur instrumentiste au Tremplin Jazz européen d’Avignon en 2013 avec le groupe TOONS (Quintet de Valentin Ceccaldi). Il se produit régulièrement avec Joëlle Léandre, Samuel Blaser, Christophe Moniot, Alexandra Grimal, Jean-Luc Cappozzo, Théo et Valentin Ceccaldi, Roberto Negro, Gabriel Lemaire, Quentin Biardeau, Julien Desprez, Ivan Gélugne. Enfin, il joue régulièrement sur de nombreuses scènes et dans des festivals de jazz et musiques improvisées, en France et à l’étranger (Italie, Mexique, Allemagne, Portugal, Pays-Bas….).

Au sein du Théâtre de l’Éventail, il est percussionniste dans L’Homme au semelles de vent.

Boris Trouplin

Boris Trouplin découvre à 19 ans la musique bretonne, il se forme alors, en autodidacte à la cornemuse et se passionne pour la danse et le trad’. Il ponctue régulièrement sa formation de stage et s’enrichit de diverses expériences de groupes (chanson, trad’). Plus tard, il découvre le steel drum, percussion des caraïbes, et s’y forme en faisant partie d’un steel band.
Aujourd’hui, avec cornemuses, steel drum et pédale de boucle, il compose et joue en multipliant collaborations et contextes : bal, concert, théâtre, danse contemporaine… Au sein du Théâtre de l’Éventail, il joue dans Persée et Andromède.

Maxime Vambre

Maxime Vambre suit une formation à l’Ecole des Enfants Terribles, puis il intègre le Théâtre de l’Epée de Bois, à la Cartoucherie de Vincennes (75).

Sous la direction d’Antonio Diaz-Florian, metteur en scène et directeur du théâtre, avec qui il travaillera pendant cinq ans, il interprètera aussi bien des pièces du répertoire classique tel que Molière ou encore Shakespeare, que des pièces du XXe siècle dont plusieurs œuvres de Federico Garcia Lorca.

Avec le Théâtre de l’Éventail, il est comédien dans Le Médecin malgré lui et depuis 2015, dans le spectacle jeune public Le Chat Botté.