Ils parlent de La Jalousie du Barbouillé et Le Médecin Volant

La Jalousie du Barbouillé et Le Médecin VolantLa Jalousie du Barbouillé et Le Médecin Volant dans la presse

Pariscope
Juin 2012
«  Saluons la prestation de cette troupe fort sympathique qui nous offre un beau moment de théâtre. »

La Théâtrothèque
9 juin 2012
« Le jeu [de Raphaël de Angelis] est très influencé par le théâtre traditionnel japonais, ce qui lui permet de camper un Sganarelle méthodique et fluide, impressionnant de par sa rigueur et sa maîtrise du corps et de la voix. Raphaël de Angelis est époustouflant ! (…)»

Les Trois Coups
16 mai 2010
« S’enchaînent une série de gags, d’acrobaties, de claques, de coups de pied. Une gestuelle efficace, dont la codification précise, imposée par la commedia dell’arte, est maîtrisée et provoque les rires du public. De même, les répliques fusent, se répondent, s’entrechoquent, se coupent, se superposent ! La mise en scène est astucieuse, et Molière est ici bien vivant. C’est là un beau travail du metteur en scène Raphaël de Angelis que nous devons saluer. Notons aussi le jeu remarquable de Brice Cousin, qui interprète le rôle du Médecin. (…) Ici, les mimiques, les gestes, l’intonation, tout dans les choix d’interprétation de ce personnage prête à rire et force le respect devant un jeu si bien maîtrisé. »

Le Figaroscope
20 mai 2010
« Quelle bonne idée de renouer avec la tradition de la commedia dell’arte pour ces deux premières pièces que Molière a repérées dans des foires d’Italie. (…) Raphaël de Angelis a su en extraire la drôlerie et communiquer son goût pour la farce. Une simple scène en bois démontable et les beaux masques de Den suffisent à la jeune compagnie du Théâtre de l’Eventail d’Orléans pour plonger le public dans une joyeuse atmosphère (…). »

La République du Centre
22 septembre 2009
« Beaux viviers de talents avec le Théâtre de l’Eventail. (…) Raphaël de Angelis, acteur et metteur en scène est heureux d’avoir gagné son pari : défendre un théâtre populaire ; faire naître des spectateurs ; rassembler des publics cosmopolites. »

Midi Libre
15 août 2009
« Le Théâtre de l’Eventail revisite la tradition du jeu masqué, du théâtre de tréteaux, et retrouvant les règles du jeu ancestral, rajeunit cette magnifique tradition pour le plus grand plaisir du public. »

Sud Ouest
31 juillet 2009
«  La performance des acteurs, leur drôlerie, leur rythme, les chants, occupent l’espace et les spectateurs s’amusent (…) »

La Dépêche du Midi
28 juillet 2009
«  Les comédiens entrent directement en symbiose avec le public, dans la plus pure tradition de foire que Molière aimait tant. »

La République du Centre
26 avril 2008
« Un peu comme une farce vive et rapide, des récits très comiques, de rebondissements en rebondissements, les comédiens ont captivé toute l’attention de la salle. »