La Jalousie du Barbouillé et Le Médecin volant

 

affiche-jpegCréation 2007

La Jalousie du Barbouillé et Le Médecin volant est le premier spectacle du Théâtre de l’éventail. Il est monté en commedia dell’arte.

Les pièces

Ce sont les deux premières pièces de Molière. C’est après avoir vu les comédiens italiens jouer ces canevas de commedia dell’arte que Molière les a adaptés en français (vers 1647). Ces farces reprennent deux thèmes typiques de la commedia dell’arte : le mari cocu et le mariage forcé. Quelques années plus tard, il se servira de ces pièces pour écrire George Dandin ou Le Médecin malgré lui. On peut déceler dans ces deux farces tout le talent de l’auteur du Misanthrope.

Dans La Jalousie du Barbouillé, nous suivons les mille ruses qu’invente Angélique pour tromper son vieux mari, Le Barbouillé.
Dans Le Médecin volant, Sganarelle utilise sa fourberie pour que son maître puisse épouser la femme qu’il aime.

L’histoire du spectacle

Nous avons joué La Jalousie du Barbouillé et Le Médecin volant plus de 100 fois. Nous pouvons citer trois temps forts de l’histoire de ce spectacle :

Novembre 2007 : la création au Théâtre Gérard Philipe d’Orléans.
Juillet et Août 2009 : l’Illustre Tournée, une tournée de 6 semaines dans les régions dans lesquelles Molière et sa troupe sont passés (40 jours, 36 représentations, 8 régions et 20 départements traversés, 5000 km parcourus, 10000 spectateurs rencontrés). http://lillustretournee.blogspot.com/
Mai 2010 : 3 semaines de représentations au Théâtre de l’Epée de Bois à la Cartoucherie (Paris).

La mise en scène

Nous avons pris le parti de jouer ces deux pièces en commedia dell’arte, comme c’était le cas lors de leurs créations.
Les personnages de Molière étant inspirés des canevas italiens, nous avons gardé les costumes traditionnels (Le Docteur, Gorgibus/Pantalone, Sganarelle/Arlequin, Gros-René/Brighella, la servante, les amoureux). Nous utilisons des masques en cuir. Nous avons également suivi la tradition qui veut que seuls certains personnages soient masqués.
Le décor est épuré : un rideau blanc figurant toutes sortes de lieux (maison, place, rue) comme le veut le théâtre de tréteaux. Ce rideau peut également rappeler un castelet géant d’où les acteurs marionnettes surgiraient.
Les conditions techniques étant réduites au minimum (plein feux), cette esthétique du théâtre de tréteaux laisse toute la responsabilité du spectacle sur les épaules des six comédiens.

Par leur énergie, leur gestuelle, leur imaginaire, leur écoute, et le dialogue qu’ils font naître avec les spectateurs, ils sonnent vie à des types de personnages universels (le viellard avare, le pédant, le valet fourbe, etc..) qui vivent des histoires intemporelles.

La commedia dell’arte

La commedia dell’arte offre la possibilité aux spectateurs de participer au spectacle. Par son écoute, par ses réactions, le public est un acteur à part entière.

Grâce aux costumes, aux masques, et à la gestuelle des comédiens, chaque personnage est facilement identifiable par le public (Le Docteur, Gorgibus, les amoureux, Gros-René, Sganarelle, etc..). En fonction  de son âge, de son statut social et de ce qu’il est en train de vivre, chaque personnage possède son propre rythme intérieur. Lorsque plusieurs personnages se rencontrent, ces différences de rythme doivent participer à la création du plus important d’entre tous : celui du spectacle.

Ces deux farces se jouent sur un tempo soutenu, parfois même endiablé. Des respirations sont apportées par les lazzis, ces jeux de scène qui permettent au spectateur pendant un court instant d’oublier l’intrigue pour mieux y revenir par la suite. Il en est de même avec les chansons qui sont utilisées soit comme ponctuation d’une scène soit comme intermède.

Les deux pièces peuvent être jouées séparément. Elles sont autonomes. Ainsi La Jalousie du Barbouillé est une farce de structure classique qui développe un comique de situation. Le Médecin volant est une œuvre plus extravagante dans laquelle un comique rabelaisien côtoie burlesque et absurde.
C’est ce contraste qui lorsque les deux pièces sont jouées à la suite, apporte au spectacle un charme singulier.

L’équipe

Mise en scène : Raphaël De Angelis
Assistant à la mise en scène : Brice Cousin
Comédiens : Nastasia Berrezaie (en alternance avec Romane Portail), Brice Cousin, Raphaël De Angelis, Cécile Messineo,  Nicolas Orlando (en alternance avec Anthony Diaz), Maxime Vambre (en alternance avec Valentin Boraud).
Création costumes : Anne-Elise Redeuil
Confection costumes : Sylviane Chouteau
Décor : Stéphane Liger
Masques : Den

Ce spectacle a été coproduit par la Cie ARTICULE et a bénéficié du soutien du Jeune Théâtre Régional d’Orléans, subventionné par la Région Centre et la Ville d’Orléans.
Il bénéficie de la participation artistique du Jeune Théâtre National.
Le Théâtre de l’éventail est conventionné avec la Ville d’Orléans et bénéficie du soutien du Conseil Général du Loiret.

Ce spectacle a reçu le Prix Engagement et Initiatives Jeunes dans le cadre du Programme Européen Jeunesse en Action. Il est également lauréat du Prix Défi Jeunes.

Fiche technique

Durée du spectacle : 1 heure 40 (sans entracte)
La Jalousie du Barbouillé : 55 minutes
Le Médecin volant : 45 minutes
Equipe : 6 comédiens. Prévoir des loges pour 6 personnes avec un portant et un point d’eau.
Espace de jeu : 6 X 6 mètres
Hauteur totale : 3,35 mètres
Temps de montage et démontage : 1 heure
Eclairage : Plan de feux à la demande
Catering : 1 pack d’eau, jus de fruit, fruits secs, gâteaux.

 


Presse et public : ils parlent du spectacle

Télécharger le dossier de présentation

Télécharger le dossier pédagogique