Persée et Andromède ou le plus heureux des trois

AfficheCréation 2011

La Pièce

Laforgue réécrit les anciens mythes avec une modernité insolente, faisant fi des codes. Ici, il s’attaque à celui de Persée et Andromède.

Andromède est une princesse retenue prisonnière sur une île gardée par un dragon. Dans le mythe originel, Persée courageux héros mythologique, vient la délivrer sur son Pégase, tue le monstre et se marie avec elle. Dans l’histoire de Laforgue, Andromède est une adolescente secouée par les élans de la puberté.

Le monstre est une sorte de gentleman cultivé et contemplatif.

Quand à Persée, il est un héros « d’opéra comique », violent et désinvolte, il massacre lâchement le monstre et se comporte de façon cavalière avec Andromède. Celle-ci le congédie, reste sur l’île où elle pleure le seul être qu’elle n’a jamais aimé, le monstre.

L’humour n’est jamais loin. Trois acteurs et un musicien nous font entrer dans le monde fantaisiste de Laforgue. Ils s’amusent, pouvant forcer le trait jusqu’à la parodie.

Imagination débridée et douce indulgence créent une atmosphère subtile de sentiments mêlés, pouvant aller de la tendresse à la cruauté et de l’ironie à la sincérité.

La Mise en scène

Persée et Andromède est une adaptation. L’enjeu majeur de la mise en scène était, donc de trouver une théâtralité à ce texte sans pour autant le dénaturer. Nous avons donc cherché quel pouvait être le ressort de notre jeu. Pour ce faire nous ne sommes pas  passer par la création de personnages. Mais nous sommes partis de nous, d’acteurs qui pour supporter l’ennui, se racontent une histoire, s’amusent à y croire avec la plus grande sincérité, et, à l’image de Laforgue, dans la seconde qui suit, à la détruire, pour la reprendre, et ainsi de suite, jusqu’à la fin.

Ce parti-pris, épouse l’oeuvre et créé une grande jubilation dans le jeu des acteurs, tout en entrainant avec eux la com­plicité des spectateurs.

En ce qui concerne la scénographie, nous sommes partis du même principe: elle ne représente pas une île, mais une chambre, à partir de laquelle les acteurs s’évadent.

C’est une structure légère, facilement adaptable. Nous l’avons construit et imaginé comme un refuge, un nid, un espace clos et mal défini à partir duquel l’imagination peut se développer.

Enfin, nous tenions à la présence d’un musicien. Nous voulions que la musique soit partie prenante de l’histoire, qu’elle crée à elle seule un espace, une atmosphère.

Le musicien suit le même principe que les acteurs. Grâce à sa cornemuse et son steel drum, percussion des caraïbes, il contribue à édifier ou à arrêter l’histoire.

L’Equipe

Mise en scène: Cécile Messineo
Comédiens: Valentin Boraud, Brice Cousin, Cécile Messineo, Boris Trouplin
Création Masque: Sylviane Chouteau

La Fiche technique

Durée du Spectacle: 50 minutes
Equipe: 3 comédiens et 1 musicien. Prévoir des loges pour 4 personnes avec 1 portant et un point d’eau
Lumière : plan de feux sur demande
Espace de jeu : 7 mètres (profondeur) sur 6 mètres (largeur)
Cintres :1 cintre à la face (ou accroche faisant office de cintre)
1 cintre en fond de scène (ou accroche faisant office de cintre)
1 pendrillon noir
Temps de montage et démontage : 4 heures et 2 heures
Catering: 1 pack d’eau, jus de fruit, fruits secs, gâteaux

NB : cette fiche technique, évoque le matériel nécessaire pour des conditions optimales. Néanmoins, la scénographie étant faite de bricolage et d’assemblage de trois bouts de ficelle, ce qui en fait son charme, nous trouverons certainement toujours une solution en cas de manque, n’hésitez pas à contacter Cécile Messineo (0632380876)


Télécharger le dossier de présentation